Projet OMD « Optimisation Multi-Disciplinaire »

Le Projet OMD (Optimisation Multi-Disciplinaire) est une initiative rassemblant laboratoires publics et entreprises autour de la problématique de l'OMD au sens large, i.e., de l'optimisation de systèmes complexes. Ce projet, piloté par 3MI (R. Le Riche), est soutenu par les participants et par l'Agence Nationale de la Recherche Française / Réseau National des Technologies Logicielles (ANR/RNTL). Il est labellisé par le pôle de compétitivité System@tic.


Période : 2006 - 2009


Contexte et objectifs


Les nombreux outils industriels de simulation développés au cours de ces dernières années ont encore un impact limité sur la conception des systèmes complexes tels que les avions, les moteurs ou les fusées. Alors que les outils de modélisation de chaque discipline ou sous-systèmes se raffinent graduellement, l’optimisation globale de ces systèmes se heurte à des difficultés d’ordres à la fois méthodologique, organisationnel, informatique et numérique :



  • Le volume des calculs est trop important pour optimiser le système en un temps compatible avec les délais de conception de l’industrie.

  • Les compétences et les simulations disponibles dans chaque discipline ou sous-système sont maîtrisées par des services différents qui peinent à collaborer étroitement.

  • Les solutions trouvées dans une démarche d'optimisation classique ne sont pas suffisamment robustes vis à vis des erreurs de modélisation et des dispersions de paramètres du système.

Le projet OMD propose le développement de méthodes et d'outils d'optimisation collaborative et robuste. Il est décomposé en quatre sous-projets décrits qui se déclinent sur quatre applications. Le projet OMD est étroitement lié au projet DICE avec lequel il partage la moitié de ses actions de recherche :



  1. Construction de méta-modèles : cette action est convergente avec celle du projet DICE (voir section précédente).

  2. Optimisation multi-niveaux : pour maîtriser le volume des calculs impliqués dans l'optimisation, il faut avoir recours à des modèles de complexité croissante au fur et à mesure que le processus de conception progresse.

  3. Optimisation robuste : techniques pour prendre en compte les incertitudes des modèles dans leur optimisation. Cette action est commune au projet DICE (voir section précédente).

  4. Optimisation collaborative : techniques pour gérer le couplage entre disciplines lors de l'optimisation.

Partenariat









Partenaires académiques Partenaires industriel


  • IUT Cachan

  • UTC

  • Univ P. Sabatier – Toulouse

  • INRIA Rocquencourt et Sophia

  • INSA de Rouen


  • Renault

  • EADS Astrium

  • Dassault Aviation

  • ONERA

  • Sirehna

Le volume national du projet est de 1,5 M€ sur 3 ans. Le financement obtenu par 3MI est de 3 ho-an d'ingénieur de recherche (G. Pujol) pour travailler sur l’optimisation en présence d'incertitudes. Le projet OMD possède une application au domaine des machines complexes qui a été retenu pour être soutenu par la fondation CETIM.


Budget



  • 50 k€ sur 4 ans par la fondation CETIM

  • 150 k€ (3 ho-an d'ingénieur de recherche + fonctionnement) par l'ANR/RNTL à partir de 2007